Le bracelet acupuncteur

Pour vous aider à arrêter de fumer, pourquoi ne pas faire appel à l'acupuncture qui, si elle reste une peudo-médecine, se voit toujours entourée d'une aura qu'elle ne mérite pas ? Au palmarès des ventes par correspondance, ce splendide bracelet qui, dit le prospectus," vous propose une solution naturelle, conjuguant la haute technologie d'une puce électronique avec les principes millénaires de l'acupuncture". Rien que ça ! Il est si facile et si fréquent de faire un rapide amalgame entre "principe millénaire" et médecine ou science, alors que l'ancienneté ou la tradition d'une pratique n'est en aucune façon un gage de son efficacité. Mais foin de tout cela, ce qu'il faut c'est convaincre et vendre ! D'autant plus qu'il s'agit ici d'acupuncture "électronique" car "une session de 2 minutes toutes les heures et une application simple sur le poignet droit vous aideront à arrêter de fumer, la stimulation de ces points est réputée pour réduire le stress lié au manque afin de rester motivé pendant le sevrage". Réputée par qui ? Par quoi ? Nul ne le sait. Ce qui est sûr c'est que ces prétentions sont sans fondement aucun1. Et pourquoi pas essayer l'auriculothérapie laser dans ce cas ?

Chez d'autres, ce bracelet, ô combien polyvalent, aidera à maigrir en "régulant l'appétit et en atténuant les sensations de faim" il "réduit ainsi le grignotage entre les repas". Pour en avoir le coeur net, et le portefeuille allégé, il vous faudra tout de même débourser 90 euros minimum, pour ne même pas avoir l'heure. Quant aux points virtuels d'acupuncture (?), visez-les bien au risque de stimuler d'autres envies ...

1 - Bracelet anti-tabac, l'avis de la DGCCRF
2 - Toute une panoplie de bracelets d'acupuncture pour différents maux et publicité mensongère