Les aimants anti-douleurs

Les aimants anti-douleurs sont une rente pour les laboratoires Yves Ponroy. Pour en avoir le coeur net, un rhumatologue, le professeur Kahn, a proposé à Ponroy un test scientifique dans quatre hôpitaux. Dans trois d'entre eux, les résultats furent les mêmes : un faux aimant donnant des résultats identiques qu'un "vrai" Eporec.

Seul l'Hôpital Saint-Jacques a conclu en faveur de la marque, mais là-bas "les militants des médecines douces y pullulent, et ils ont transgressé le protocole du test" affirme le professeur. Le test n'a en tout cas pas convaincu le laboratoire à remettre en cause son produit, l'appel du chiffre d'affaire étant plus fort que celui de la réalité scientifique. La magnétothérapie n'ayant encore pas fait la preuve d'autre chose qu'un bon effet placebo, à défaut de guérir, ces aimants pourront toujours vous aider à ramasser vos trombones.

Les témoignages             Les aimants économiques