Les appareils électroniques contre les moustiques

Il existe tout un arsenal de "solutions" contre les moustiques, de l'insecticide aux moustiquaires, des lotions aux sprays, en passant par les fameux appareils électroniques anti-moustiques. Ces dispositifs sont en fait des émetteurs de hautes fréquences, des ultrasons inaudibles par l'homme qui chasseraient ces vilaines bébêtes, et protégeraient l'humain, dans un rayon de 10 à 20m, de toute piqûre indésirable.

Une étude publiée par le Cochrane Database of Systematic Reviews1, fruit d'une méta-analyse de 10 études réalisées grandeur nature, a fait le point sur cette solution "technologique". Trois de ces études ont étudié le rapport entre l'utilisation de l'objet et le taux de malades frappés de la malaria (maladie transportée par les moustiques) en Amérique du Nord, Russie et Afrique. Sept autres ont compté plus précisément le nombre de moustiques sur les membres (bras, pieds et jambes) pendant des périodes de temps déterminées avec branchement, ou non, des dispositifs électroniques anti-moustiques.

Résultat : aucune différence n'a été détectée pendant le branchement, ou l'absence de branchement, des appareils. Autant de moustiques étaient présents, prêts à piquer et à sucer, dans un cas comme dans l'autre. Aucune étude n'a été trouvée confirmant l'efficacité de ces engins. Et les auteurs de l'étude de se désoler que pendant qu'on continue à recommander ce genre de dispositif inefficace et inutile, on ne met pas en place des mesures qui, elles, ont fait la preuve de leur efficacité comme les insecticides, ce qui contribue à laisser se répandre une maladie qui aurait peut-être pu être circonscrite.

Inutile, donc, de mettre vos sous dans ces inutiles procédés à ultrasons, ils ne feront même pas peur aux taupes.

1- Electronic mosquito repellents for preventing mosquito bites and malaria infection. AA Enayati, J Hemingway, P Garner.

Les alicaments             L'anti-radar absorbeur