L'arnica

L'Arnica est le produit miracle de la pharmacie homéopathique. Un petit bobo, une petite bosse, bébé s'est cogné et hop ! maman va se ruer sur son tube ou ses pilules d'Arnica. Prescrit comme traitement de choix pour les cas de blessures légères des tissus dermiques. Célébré par certains comme le "remède éprouvé par la tradition populaire et par l'école homéopathique" on le sort des placards pour les oedèmes, les hématomes, les contusions, coups, bleus, mais aussi les entorses et les vieilles douleurs.

Pourtant, il n'existe aucune preuve clinique que l'Arnica fasse mieux qu'un placebo en ce qui concerne les cas de traumatismes pour lesquels il est délivré. Les études existantes sur le sujet sont de qualités méthodologiques très pauvres, sur un nombre ridicule de patients. Une revue systématique de plusieurs essais1 réalisés sur l'arnica, a analysé 8 études, pour un total de 467 patients répartis en groupes contrôles (placebo) ou actifs.

La conclusion est sans appel : l'arnica ne fait pas mieux que le placebo2, pas plus que pour ce qui est de la douleur ou des contusions suite à une chirurgie de la main3, et les études ayant conclu à des résultats significativement positifs ne valent rien méthodologiquement. Quand la majorité des sujets n'ont pas abandonné l'étude en cours de route, quand ils ne sont pas que 12 patients à former le panel, ou encore lorsque les études ne sont ni randomisées, ni en double aveugle. Les quatre études valables restantes ne montrent aucun effet de la substance.

Alors pourquoi mes enfants vont-ils mieux lorsque je leur passe de la pommade à l'arnica, après s'être violemment cognés ? En fait, personne ne peut dire qu'ils "vont mieux" car ceux qui en sont convaincus ont rarement essayé de leur appliquer un placebo à la place, et qui peut nier que le seul massage en soi suffit à soulager une douleur due à un choc ? Merveilleux exemple de cas de raisonnement Post Hoc. Le réflexe de se frotter est souvent "salvateur" et soulage après un choc, il suffit souvent. C'est ça l'effet placebo. En outre, la plupart du temps seul le parent est juge et partie, il décrète lui-même que son rejeton va mieux, notamment lorsque ce dernier ne peut pas s'exprimer.

Connaissant les délirantes dilutions des préparations homéopathiques, il vous suffira soit de donner, ou de prendre, un bonbon ou une pommade quelconque, voire d'en simuler l'application, pour obtenir un effet en tous points identiques. Tout est dans le rituel, la confiance, et le tour est joué, la douleur disparaît tout doucement. L'arnica peut rester au placard.

1- Efficacy of Homeopathic Arnica.
2- Trial shows that homoeopathic arnica is no better than placebo.
3- Homeopathic arnica for prevention of pain and bruising: randomized placebo-controlled trial in hand surgery.

Les anti-ondes             La bague à vin