Le baume chinois

Pour ceux que le gras des crèmes ne rebute pas, voici, non pas une crème antirides qui ne déride que les mannequins de 23 ans de la publicité, mais un "baume chinois". Encore un de ces produits miraculeux qui guérit, tenez-vous bien : "le cerveau fatigué (?), combat les fièvres malignes, les enflures, les maux et les démangeaisons, les rhumes et grippes, les coups de soleil, les maux de tête et maux de dents, les névralgies, (ouf ! ouf ! reprenez votre souffle!) des rhumatismes, les piqûres de moustiques et autres insectes, le mal de mer, les vertiges et étourdissements, les brûlures, les blessures internes et les fluxions. Les douleurs articulaires, musculaires, le mal de cou, les maux de tête, l'arthrose", bref un vrai produit universel (comme à chaque fois) qui nous vient d'où ? Je vous le donne en mille : de Chine et de sa tradition "multi-millénaire".

Appelé aussi parfois "Baume du Tigre" (ça fait encore plus oriental), il est à base de tout et de rien, surtout de camphre et de menthol, mais aussi de carotène, d'huiles essentielles d'origan, de cannelle, de cyprès, de citron, de lavande, d'orange, de cajeput, de girofle, de gingembre, de thym, de romarin, de menthe, d' ylang-ylang, voire aussi parfois d'eucalyptus, de noix de muscade, de romarin, rien que des bonnes choses madame ! A utiliser en massage des points d'acupuncture des zones à traiter ou via la réflexothérapie. La seule et principale action de ce baume, nous venant tout droit de la "haute tradition asiatique" (sic), est de dégager une forte odeur et de donner une impression de fraicheur, ensuite, l'autosuggestion, dûe à cette sensation et au massage, fera le reste.

Le baladeur luminothérapie             Le Biopotenzor