Les pilules pour le bronzage et le soleil

Tout comme Oscillococcinum refait surface à chaque début d'hiver dans les vitrines des pharmacies et parapharmacies, les pilules pour préparer sa peau au soleil ou améliorer son bronzage avant les agressions ultraviolettes de l'été, fleurissent bon le printemps avec leur cortège de déclarations pseudo médicales. Gélules pour la plupart faites à base de carottes dont le bêta-carotène, parait-il, "est une vitamine de beauté pour la peau. Elle la prépare à l'exposition au soleil, facilite le bronzage et prévient les allergies solaires, notamment chez les sujets à peau claire en augmentant la production de mélanine". Qu'en est-il vraiment au niveau des recherches ? Le moins que l'on puisse dire est que ces déclarations phytothérapiques sont fallacieuses et non prouvées.

Une étude sur les effets bénéfiques et nocifs du bêta-carotène sur la peau reste circonspecte. Les radiations solaires sont un des éléments environnementaux dont la nocivité est des plus importante pour la peau, causant brûlures, vieillesse prématurée et cancer. Bien que l'action bénéfique du bêta-carotène ait été prouvée contre la photosensibilité de patients atteints de porphyrie érythropoiétique, ses effets bénéfiques supposés pour une peau normale ne sont pas prouvés. Un certain nombre d'études ont montré que des effets protecteurs existaient contre les manifestations chroniques graves suite à des dommages capillaires, mais les études cliniques ont échoué à prouver des effets bénéfiques réels. Ajoutons à cela que des cultures de peau ont révélé que le bêta-carotène n'agissait pas seulement comme anti-oxydant, mais avait également une action pro-oxydante (et donc nocive). Le débat s'est finalement engagé pour ce qui est des effets plus délétères du bêta-carotène que profitables.

Mais comme souvent, les vendeurs de produits phytothérapiques ne s'embarrassent pas de telles considérations scientifiques, en plus d'ajouter que "la carotte améliore également la vision crépusculaire car elle augmente l'acuité visuelle" tant il est connu que le lapin voit loin ! Malheureusement, rien ne sert de se rabattre sur les cabines UV car même des séances d'UVA ne feront pas mieux pour la protection de la peau, l'inutilité de ces dernières à la santé et ses dangers sont quant à eux bien documentés. Reste que le bronzage et un teint hâlé sera certainement au rendez-vous, mais à quel prix ?

1- UV light, beta-carotene and human skin--beneficial and potentially harmful effects.
2- Soleil et cancer : UVA, les risques démasqués. CNRS

Le bracelet tibétain             Le cactus anti-ondes