La ceinture de sudation pour un ventre plat

Votre petit bedon vous fait souffrir lorsque vous vous regardez dans la glace, nostalgique de la plaque de chocolat qui vous rendait si sexy ? Les charlatans du régime ne manqueront pas cette occasion pour vous proposer la ceinture de sudation pour maigrir, ou pour avoir un ventre bien plat débarrassé de ces indésirables irrégularités. Plusieurs formules coexistent, la plus commune est celle qui "favoriserait la perte de graisse en faisant transpirer à cet endroit précis du corps ", rien n'est plus faux car transpirer ne fait pas maigrir ni éliminer, que ce soit en un endroit particulier du corps, localement ou en général.

La seule chose que vous fera éliminer un tel objet sera de l'eau, que vous récupérerez dès que vous boirez. D'autres ceintures s'associent à une crème dont les constituants sont parait-il "reconnus pour favoriser l'amincissement : caféine, extraits de lierre, de marron d'Inde, d'algues, etc ", reconnus par qui ? Par quelles études in vivo ? Comment ? Par quels procédés ? Personne ne le dit, cette "reconnaissance" étant davantage le fruit de légendes sans cesse bêtement répétées que de conclusions scientifiques, voire de conclusions d'essais in vitro jamais confirmées sur l'homme.

Bien entendu, le mode d'emploi, comme toujours, stipule que la ceinture doit être portée de préférence pendant l'exercice, sachant pertinemment que seul l'exercice physique, associé à un petit régime, sera la cause réelle d'une perte de poids essentiellement due à une dépense calorique supérieure aux recettes, mais que négligemment, l'acheteur ceinturé attribuera la paternité de sa perte de poignées d'amour à la ceinture, alors que tout lui revient à lui seul ... et à l'exercice physique.

Enfin, l'autre explication possible, du pseudo phénomène de la ceinture, serait celle d'un massage du ventre par l'objet, un drainage lymphatique, expression qui reste obscure, mais qui est utilisée à toutes les sauces pour tenter une explication "physique" d'un phénomène qui n'existe pas. Surtout qu'avec un prix entre 60 et 100 euros pour un bout de caoutchouc ou de néoprène, mieux vaut encore investir dans une paire de baskets pour aller "transpirer" au grand air.

La cellulette             Chauve qui peut !