Le dynamiseur d'eau

Parce que l'eau trop plate ne devait pas convenir à tout le monde, un habile commerçant a inventé le moyen de "dynamiser" l'eau. Késako "dynamiser l'eau" ? Non, ce n'est pas de l'homéopathie mais ça y ressemble, notamment dans le principe du rien. Parce que "l'eau perd, sous l'influence de l'environnement et par la distribution au travers de conduites sous pression, sa vitalité particulière" il s'agit de l'"informer, de lui faire regagner sa vitalité", ainsi elle "se régénère et renforce ses propres capacités d'auto purification" et acquiert, par ce procédé de "transmission d'informations", une "résistance particulièrement élevée la rendant résistante aux influences extérieures." !

Voilà, vous savez tout. Qu'est-ce tout ce charabia veut dire en clair ? Rien. Surtout que nulle part n'est expliqué ce qu'est cette fameuse "vitalité" de l'eau, de ce dont il retourne concrètement et comment elle a pu être mesurée, démontrée. Concept fourre-tout qui justifiera n'importe quoi.

Les "informations sont insufflées par la nature" (quid ?) et grâce à ce tour de passe-passe invisible, sachant que "rien n'est ajouté à l'eau ni prélevé" (étonnant quand on sait qu'il s'agit de lui apporter de "l'information" par "transmission"), cette eau revivifiée par rien aurait toutes les vertus possibles et imaginables. Comme d'habitude, elle deviendrait la panacée universelle. Songez plutôt, elle aurait une "conservation prolongée due à la modification de la microbiologie, une meilleure qualité gustative, serait plus douce au toucher, plus claire, peut augmenter le bien-être, donnerait à la nourriture (fruits, légumes, pain, poissons etc.) plus de fraîcheur et de goût et augmenterait sa capacité de conservation, favorise une meilleure croissance végétale, économise les produits de nettoyage et de lessives, grâce à un meilleur pouvoir solvant, retourne vivifiée dans la nature, créant ainsi un équilibre naturel et de nombreux animaux sont particulièrement attirés par l'eau vivifiée". Idéal pour l'eau courante, mais aussi pour les piscines, les puits, les étangs, les vertus de ce dispositif sont sans limites.

L'un de ces bienfaiteurs de l'eau et fabricant d'appareils semble pourtant être bien incompris face à des scientifiques et des juges sans coeur. Ses produits ont été catégorisés, par la justice Néo-Zélandaise et le juge Burnett, comme du "charlatanisme et de la pseudoscience". Il semblerait que ses produits ne "font strictement rien à l'eau". La société qui les commercialisait là-bas, Ecoworld NZ Ltd a été condamnée le 27 juillet 2005 à rembourser ses acheteurs et à les indemniser1, le tout pour un montant de 128.000 $, pour des produits vendus entre 1500$ et 12000$ pièce.

Des essais ont démontré que l'eau passée dans les dispositifs n'avait aucune différence avec de l'eau normale. Aucune différence mesurable lorsque introduite à travers le système. Étonnant pour un appareil qui ne contient ni filtre, ni mécanisme de traitement de l'eau n'est-ce pas ? 9 charges d'accusation ont été retenues contre la société dont celle d'escroquerie et de publicité mensongère.


1- Living Water quackery results in $136,000 payout. Commerce Commission, 26/07/2005.

La vitamine C             Le yaourt qui soigne