Le ginseng

Le ginseng, plante de la famille du lierre, est partout, dans tous les produits diététiques ou les produits à visée stimulante ou aphrodisiaque. Pourtant, les légers effets physiologiques utiles les mieux documentés du ginseng ne se trouvent que chez des petits animaux. Les effets secondaires probablement les plus connus sont l'insomnie, la diarrhée et les éruptions cutanées. Cependant, même pris de manière prolongée ou excessive, le ginseng reste relativement inoffensif. Les déclarations fracassantes sur le pouvoir aphrodisiaque ou stimulant du ginseng sur l'homme ne reposent sur aucune preuve scientifique pour les soutenir1, lorsque 3 études sont positives, 4 sont négatives, une revue systématique de ces "preuves" le montre2.

Malgré tout, le ginseng est intensivement recherché dans la nature dans ce but à tel point que ses prix s'envolent. C'est la raison pour laquelle les contrefaçons sont fort nombreuses. Lors d'une analyse de 54 produits à base de ginseng, il a été montré que 60% des produits analysés ne contenaient pas plus de 25% de ginseng. Le mythe du produit excitant la libido, vient de ce que la forme des racines utilisées dans les mixtures ou les petites pilules est semblable à un phallus, ou à un corps terminé par une forme phallique, le tout aidé par la "théorie des signatures " qui veut que quoi que ce soit ressemble à quelque chose en ait ses propriétés (imaginez que les noix rendent intelligentes parce qu'elles ont une forme de cerveau lorsque épluchées). Bien entendu, ici aussi, le ginseng a été porté aux nues par ses origines asiatiques et les croyances gravitant tout autour, mais à part un peu de vitamine B, rien d'autre ne pourra vous faire grimper aux rideaux ou pousser des ailes sauf un fort pouvoir d'autosuggestion.

1. The efficacy of ginseng. A systematic review of randomised clinical trials.
2. No evidence for ginseng.

La gelée royale             L'herbe à taupes