Le lopin de lune

Quand il s'agit de promettre la lune, les charlatans ne sont pas reste. Ici, le commerce consiste à vendre quelque chose qui ne vous appartient pas, à quelqu'un qui paiera pour ne jamais en avoir la propriété, à savoir des parcelles de la Lune. Pourtant, des petits malins (luneimmo , lunarregistry , lunarembassy ) n'hésitent pas à proposer des lopins de lune, certificats (bidons) en main, monnayés à des prix entre 30 et 50 euros l'acre (env. 4000 m²).

A ce prix là, n'attendez pas de relevé cadastral ! Sur un fondement juridique bancal, un américain a extrapolé une loi de son propre pays datant de 1862 à tout l'univers pour se faire remettre les clés de la Lune, et la vendre par petits bouts à des gogos qui n'en verront jamais la couleur. Or la Lune n'est pas à vendre, et ne le sera jamais, car elle est l'apanage commun de l'humanité, tout comme la haute mer ou l'Antarctique. Elle n'appartient à personne car personne ne peut se l'approprier (Déclaration des Nations Unies de 1963 réaffirmée en 1967) et les escrocs qui vous en vendraient un morceau seraient bien en peine de vous le faire visiter.

S'auto-déclarer "ambassade lunaire" ou "république lunaire" n'y changera rien, ces titres ne veulent rien dire, ce n'est que du vent (même si la lune en est dépourvue). Le titre de propriété sera évidemment du même tonneau. Vaste arnaque, essentiellement sur internet, qui est contagieuse car il est aussi possible de s'acheter une étoile afin de lui donner son nom contre monnaie tout ce qu'il y a de plus terre à terre, ou par carte de crédit bien terrienne ! Pour nos vieux jours, nous avons bien essayé de payer notre lopin lunaire en Wieksow-glub (monnaie vénusienne) mais le vendeur n'a rien voulu savoir, pourtant, il semblait bien que ce dernier ne manquait pas d'imagination.


Les lunettes à grilles             Les trucs magnétiques