La médaille miraculeuse

Le courrier envoyé à des milliers de personnes est clair : il s'agit de vous soutirer de l'argent, comme ça, gratuitement, pour pouvoir ensuite en soutirer à d'autres. Mais vous avez droit à un petit cadeau : une merveilleuse médaille jointe dans l'enveloppe, qui vaut tout au plus 15 centimes d'euros, gravée à l'image de Marie, la vierge chrétienn. Ce courrier d'une rare bêtise est envoyé par la "Société française pour la défense de la tradition, de la famille et de la propriété (TFP)", tout un programme !

En fait "Tradition Famille Propriété" est reconnue comme secte d'extrême-droite dans le rapport parlementaire de 1995 (lire quelques brèves à son sujet), en plus d'avoir piqué le concept de cette " médaille miraculeuse" à une autre association religieuse, le tout arrosé d'un discours réactionnaire le plus ferme qui soit. Cette fantastique médaille "la Sainte Vierge est venue l'apporter comme un signe visible de sa protection. Portée aujourd'hui avec foi et confiance, elle peut être d'un grand secours dans les jours tourmentés que nous vivons, de la même façon qu'elle a déjà sauvé et protégé bien des gens en d'autres occasions de l'histoire récente, en France même. Toutes les personnes qui la porteront recevront de grandes grâces en la portant au cou. Les grâces seront abondantes pour les personnes qui la porteront avec confiance". Ce discours miraculeux se termine, car il faut bien en revenir aux questions bassement matérielles, ainsi : "Voilà pourquoi je vous demande instamment de m'aider à diffuser la médaille miraculeuse et sa neuvaine le plus largement possible. Merci, si possible, d'envoyer un don de 20 Euros ou de 30 Euros".

La boucle est bouclée, quant aux "grâces" : n'attendez pas trop ...

Pour encaisser un maximum de monnaie, la secte TFP a recours à un procédé bien connu en psychologie sociale qui est celui de la réciprocité. Utilisé par les vendeurs ou autres marchands ambulants, le réflexe social de la réciprocité consiste à faire un cadeau, ou à simuler un acte tel qu'un cadeau (ici la médaille), pour générer chez celui qui en est le récipiendaire un acte de contrepartie (ici la demande de don), en prenant bien soin de souligner l'entière liberté du donateur potentiel pour ne pas lui donner l'impression de le presser, évitant ainsi une certaine réactance de sa part.

Dans le cas présent, TFP sait appliquer la technique en envoyant par courrier une espèce de médaille qui ne vaut rien, mais à laquelle ils rattachent tout un ensemble de vertus les plus magiques afin de lui donner une certaine valeur (virtuelle). Ils font ainsi naître chez celui qui la reçoit un sentiment de dette à leur égard, une tension psychologique, pour le soumettre, librement, à donner et s'acquitter de la "dette forcée" créée par cet envoi personnalisé de la médaille. Manoeuvre bassement manipulatrice, mais connue (la secte Krishna fait de même en offrant des fleurs aux passants), qui cache bien sûr les objectifs financiers et la pauvre idéologie réactionnaire sous-jacente au groupe.

Les témoignages sont ici aussi au centre de la propagande du mouvement, la présentation seule de TFP, de son idéologie et de sa théologie ne suffiraient pas à lui apporter autant que les "dons" extorqués par le petit stratagème de la "médaille miraculeuse", même si la contrepartie exigée peu de rapport avec la valeur de l'objet envoyé.


Le masseur plantaire             Les mis-bas antifatigue