Le patch pour augmenter les performances sexuelles

Le patch pour développer la libido complète la fructueuse liste de patchs à tout faire déjà sur le marché (d'aucun se sont spécialisés dans ce genre de commerce car quand on tient un filon, il ne faut pas le lâcher). Comme avec celui pour maigrir, il tire son principe de diffusion d'effluves sexuellement stimulantes sur celui du patch contre le tabac, qui lui est efficace contrairement aux deux attrape-nigauds contre le poids et pour le sexe. Le principe est toujours le même, usé jusqu'à la corde : diffuser un produit, comme le ginseng, le ginkgo bilboa, le guarana ou un autre, considéré (à tort) comme aphrodisiaque, dans le sang pour permettre une excitation hors du commun et rapide afin d'atteindre le septième ciel ou faire de vous un étalon ! Contrairement au patch pour arrêter de fumer, les quantités de produit qu'il faudrait envoyer dans le sang pour attiser la sexualité et augmenter ses performances (et combien plus pour maigrir) devraient être importants, quantités qu'un patch serait bien incapable d'envoyer par simple diffusion.

Malgré tout, le simple fait de poser ce patch peut avoir un effet autosuggestif et provoquer la réaction recherchée, seulement grâce à une stimulation "placebo" qu'un patch à base de jus de carotte aurait pu tout aussi bien réaliser, le tout étant de se convaincre que boire du jus de carotte stimule la libido, d'ailleurs la carotte n'a-t-elle pas effectivement une forme qui ressemble à un phallus, confirmant ainsi la fumeuse théorie des signatures dont bénéficie déjà le ginseng ? Comme souvent, ce pseudo aphrodisiaque est déclaré et vendu sous le label "remède naturel" parce que fabriqué à base de plantes, et serait la réponse face aux désagréments que causeraient les vilains produits concurrents chimiques dont "les excitants brûlent l'énergie de l'organisme" !

On se demande d'ailleurs pourquoi le Viagra a été reçu tel le messie lorsque mis sur le marché des stimulants sexuels, si ce patch "naturel", délivré sans ordonnance et d'une innocuité totale, était si puissant et si efficace que ses vendeurs le prétendent ? Le plus drôle est que son concepteur recommande ardemment de le placer sur l'aine ou le bas des reins, sans doute parce que celui-ci ignore complètement que l'excitation sexuelle est avant tout chimique, cérébrale, et qu'il n'est pas besoin de le placer près des organes sexuels pour que l'effet apparaisse, la pompe du réseau sanguin étant le coeur qui redistribue ensuite. Personne jusqu'à maintenant n'a encore eu l'idée de faire regarder un film porno à son appareil génital pour s'exciter avant de passer à l'acte ! Et au prix où il est vendu, pour une inutilité totale, mieux vaut encore se mater une bonne vieille cassette.

Le patch qui fait maigrir             Les plantes dépolluantes