Stop aux ondes des portables !

La polémique sur une nocivité à long terme du rayonnement des téléphones portables n'étant pas arrivée à son terme, (voir avis de l'OMS sur le sujet1), il n'en fallait pas plus pour que d'habiles commerçants se lancent sans tarder sur le marché des bidules "anti-ondes", "stop ondes" ou "para-ondes", censés prévenir des effets "néfastes" (mais non prouvés) des champs électromagnétiques de mobiles. Issus, paraît-il, d'une "technologie innovante" ou "résolument moderne", ils se présentent sous la forme d'autocollants à coller sur le cellulaire, et qui suffiraient à "bloquer les émanations magnétiques nocives" préviendraient contre toutes sortes de maux convoqués pour l'occasion : "maux de tête, nausées, vertiges, troubles du sommeil, irritabilité, yeux rouges et secs, gorge sèche, nez bouché, raideurs des articulations, de la nuque, du dos, baisse de la mémoire, dysfonctionnement électromagnétique naturel du sang (quid ?), du système nerveux, hormono immunitaires du cerveau, dépression, risques de leucémies, cancers".

Objet extrêmement intelligent qui fait la différence entre les "bonnes" et "mauvaises" ondes pour ne bloquer ou modifier que les "mauvaises ondes" sans perturber les communications ! Sachant que les ondes ne sont ni bonnes ni mauvaises, ni positives ni négatives, mais qu'elles sont le support indispensable et non matériel à toute communication, les éliminer revient à supprimer ou à altérer toute réception ou émission.

Mais les explications sont parfois de la pure poésie : "deux ondes en phases se multiplient alors que deux ondes déphasées de 180° se soustraient et se compensent mutuellement. Le déphasage des signaux à 180° : la force positive et la force négative s'équilibrent ou se compensent mutuellement." en concluant que "le spectre général est devenu une sorte d'onde antidote", très beau n'est-ce pas ? Une "onde antidote" comme solution aux problèmes "d'ondes nocives", un "vaccin ondulatoire" contre de nombreux maux... Mais encore d'autres divagations telles que : "les champs électromagnétiques générés par les portables perturbent les ondes émises naturellement par nos cellules, provoquant ainsi des pathologies variées et des dérèglements physiques plus ou moins graves : asthénie, douleurs musculaires, problèmes de digestion, irritation et fatigue des yeux, insomnie, etc" et tout ça sans études épidémiologiques ni statistiques !

Bien entendu, aucune étude sérieuse ne vient confirmer l'efficacité de l'autocollant anti-ondes, sinon des arguments d'autorité pour le moins simplistes comme des articles de presse sur les rayonnements des téléphones mobiles, des articles de vulgarisation bateaux ou un constat d'huissier [sic] qui ferait office de preuve scientifique. Or, quand bien même l'utilisation de certains portables, malgré les réponses contradictoires actuelles, s'avérait réellement nocive sur le long terme, cela n'en validerait pas pour autant les bidules vendus pour limiter leurs effets. La dernière étude de grande ampleur réalisée sur 420 000 sujets n'a révélé aucun effet cancérigène des téléphones portables. Par contre, des éléments pour le moins pseudo scientifiques agrémentent les obscures explications sur le fonctionnement de l'objet : "Notre produit permet au corps humain de redevenir neutre par rapport aux ondes émises des téléphones cellulaires en assurant un effet antagoniste des ondes sur le plan biologique mais pas sur le plan électronique", galimatias qui ne veut rien dire mais qui peut faire sensation auprès d'un public inquiété, apeuré, dans un domaine comme celui des champs magnétiques2 où tout et n'importe quoi est dit, sans que les charlatans qui s'y aventurent y comprennent eux-mêmes quelque-chose.

Ajoutons que ce genre de produits "anti-ondes pour les portables" a déjà été interdit de publicité, et ce de nombreuses fois (1, 2, 3 et 4 ), aucun dossier scientifique ne venant valider les allégations relatives à la santé des vendeurs, seuls quelques procès-verbaux d'huissiers sans aucune valeur scientifique mais pouvant impressionner le commun des mortel par leur caractère "officiel". Tous les autres promoteurs de produits similaires argumentant de façon plus ou moins identique, évitons donc d'enrichir pour rien ces charlatans "chasseurs d'ondes" qui se foutent éperdument de votre santé, plus préoccupés par leur chiffre d'affaire et donc leur portefeuille. Ils n'hésiteront d'ailleurs pas à vous taxer de "lobbyiste" dès lors que vous ne serez pas d'accord avec eux, oubliant que eux ont des attrape-nigauds anti-ondes à vendre, et que les vrais lobbyistes sont sans doute plutôt de leur côté. Comme le reconnaît l'OMS "l'état des connaissances scientifiques ne justifie pas que l'on doive équiper les téléphones mobiles de systèmes de protection pour absorber de tels rayonnements. Ces systèmes n'ont aucune justification sur le plan sanitaire et leur efficacité n'est pas prouvée."


0- Toutes les actualités sur les ondes et les portables.
1- Champs électromagnétiques et santé publique: téléphones mobiles.
2- Que sont les champs électromagnétiques ?.
3- Moyen de protection contre des effets néfastes des ondes émises par les téléphones portables. JORF n°264 du 15 novembre 2006 page 17200.
4- Publicité en faveur du Safety Butterfly. JORF n°287 du 11 décembre 2001 page 19656.

L'anti-radar absorbeur             L'arnica