La bague à vin

Avancée technologique dans le domaine du vin : au lieu d'attendre de longue années pour que vos bouteilles se bonifient, un accessoire, destiné aux amateurs de vin, permet, selon ses promoteurs, d'améliorer instantanément les caractéristiques gustatives d'un vin. L'objet a la forme d'une bague métallique (en fait, des aimants) qui se fixe sur le goulot de la bouteille. Lorsque le vin est versé, il traverse le champ magnétique créé par l'aimant, ce qui aurait pour effet de modifier ses caractéristiques physiques "comme s'il avait vieilli de plusieurs années en un instant".

Comment la magie s'opère-t-elle ? Très simple : "Quand un fluide conducteur (ici le vin) passe à travers un champ magnétique, une charge électrique se crée qui affecte les molécules en suspension dans la bouteille et brise ces grosses molécules en des plus petites." L'ignare qui a écrit ces quelques lignes ne doit pas être chimiste ni bien familier avec la chose, car les molécules, de quelque sorte qu'elles soient, sont fixes aussi bien en taille qu'en composition. Elles ne peuvent être cassées pour devenir "plus petites", mais disparaîtront tout simplement pour devenir autre chose. Cassez des molécules d'eau et vous obtiendrez un atome d'oxygène et deux atomes d'hydrogène, soit tout à fait autre chose que de l'eau.

L'argumentaire ajoute : "Pendant le versement, la bague à vin casse les impuretés et les tannins, il n'y a aucun changement chimique du vin, rien n'est ôté ni ajouté. Seul le changement physique rend compte de l'amélioration des qualités gustatives et du bouquet du vin. Le goût des nombreuses petites molécules étant meilleur que celui des plus grosses moins nombreuses." Cette phrase est tout aussi stupide que la précédente, car outre le fait que si des molécules sont bien "cassées" il y aura modification chimique, et que des molécules sont des molécules et ne peuvent être réduites ou fracturées (ce que des aimants seraient d'ailleurs bien en peine de réaliser) sauf à être quelque-chose de totalement différent, voire d'infect ou de nocif. Nous avons là un cas typique de pseudo science et de discours pseudoscientifique qui ne veut strictement rien dire, mais les aimants sont une source inépuisable d'attrape-nigauds.

L'arnica             La bague d'acupressure